Actualité-forêt


Je souhaite recevoir la lettre d'information électronique «Acutalité-forêt» (6 fois par an).
 

S'inscrire maintenant

Communauté de travail
pour la forêt

Brigitte Wolf
Ebnetstrasse 21
3982 Bitsch VS

Tél. +41 (0)27 927 14 33
info@afw-ctf.ch

Die Nutzung von Energieholz und ihr Einfluss auf den Wald

Le 30 novembre 2005, la Communauté de travail pour la forêt (CTF) a organisé une Table ronde sur le terrain à Winterthur. Des experts de divers domaines ont discuté des différents aspects de la production et de l?exploitation de bois énergie. La discussion était dirigée par Bernhard Nievergelt, président CTF, et se basait sur les exposés présentés par Beat Kunz (maître forestier), Andreas Keel (Energie-Bois Suisse), Oliver Thees (WSL) et Heinrich Schiess (biologiste), sur la présentation du débitage du bois en plaquettes et sur la visite de la chaufferie centrale «Gern» à Winterthur.

Jusqu‘ici le bois énergie était plutôt un produit secondaire de la sylviculture. Ce type de bois devient désormais un des produits principaux de nos forêts. Il en est de même à Winterthur. En 1991, le service des forêts de la ville de Winterthur s‘attendait à un potentiel de bois énergie d‘environ 9 500 mètres cubes par an. Aujourd‘hui, la production de plaquettes de bois a dépassé les 10 000 mètres cubes, et jusqu‘en 2015 on s‘attend à une demande d‘environ 20 000 mètres cubes.

A l‘heure actuelle, seuls 2,5 % de la consommation d‘énergie suisse sont produits avec du bois. Le prix du pétrole continuant à grimper, la demande de bois énergie augmente. Du point de vue économique, la production de bois énergie est dès lors concurrentielle. De plus, le réchauffement climatique menaçant, l‘énergie de bois obtient une nouvelle signification, le bilan de carbone de sa combustion étant neutre.

L‘institut WSL a évalué le potentiel du bois énergie des forêts suisses. Selon cette évaluation, il serait possible de produire 3 millions de mètres cubes par an, par rapport aux 1,5 à 2 millions de mètres cubes produits aujourd‘hui. Le plus important potentiel de cette production se situe sur le Plateau Suisse et dans le Jura (70 à 75 %).

L‘exploitation de bois énergie n‘a pas forcément des effets négatifs sur la diversité des espèces. Le bois rémanent de forêts dont la fonction prépondérante est la diversité des espèces pourrait être destiné à la production d‘énergie. En ce qui concerne la diversité des espèces, les formes d‘exploitation du type taillis-sous-futaie sont idéales. Dans ce domaine-ci, des standard écologiques sont requis afin de garantir un seuil minimal de la diversité des espèces.

Pour la préparation et le transport des plaquettes, le service des forêts de la ville de Winterthur travaille avec une entreprise spécialisée. Le débitage et le transport se chiffrent à 18 francs par mètre cube. Dans une demie journée, la machine débite 350 mètres cubes, ce qui correspond à la capacité de la centrale de chauffage «Gern» à Winterthur-Hegi. Dans ce nouveau quartier, un lotissement comprenant 650 unités d‘habitations a été créé au cours des deux dernières années; habitations alimentées durant toute l‘année grâce à la chaufferie centrale (chauffage et eau chaude).