Actualité-forêt


Je souhaite recevoir la lettre d'information électronique «Acutalité-forêt» (6 fois par an).
 

S'inscrire maintenant

Communauté de travail
pour la forêt

Brigitte Wolf
Ebnetstrasse 21
3982 Bitsch VS

Tél. +41 (0)27 927 14 33
info@afw-ctf.ch

Objet la réserve de biosphère à Entlebuch

Dans le cadre de sa traditionnelle assemblée la
Communaut de T ravail pour la Fort (CTF) a mis sur pied une table ronde sur le terrain ayant pour objet la réserve de biosphère de l?Entlebuch (reconnue par l?UNESCO) et ses conséquences sur la politique et l?économie locale. Divers thèmes ont été traités dans 2 milieux différents près de Husegg et Waglisei Chnubel en présence de représentants de la réserve de biosphère, de la CTF, l?OFEFP, milieux de la chasse et milieux de la protection de la nature. Les thèmes abordés furent les suivants:
  • protection de la nature,
  • chasse,
  • tourisme doux,
  • activités militaires.


Sur le 1er site, la complexit spatiale des mesures de protection a été relevée. D’un côté, les zones humides réparties par petits noyaux de protection dans le paysage et de l’autre, la nécessité de disposer d’espaces intacts pour le gros gibier et le grand coq. Le tout étant réparti dans un milieu où différentes activités touristiques, agricoles et sportives occupent l’espace comme une toile d’araignée.

Sur le 2ème site, la remise en état ou pas d’installations militaires qui ont un impact paysager non négligeable a été discutée. A noter aussi l’influence des installations militaires au niveau d’activits touristiques non désirables, ce qui évite de trop fortes pressions dans des milieux forestiers propices aux tétraonidés.

Cette complexité ne peut être résolue par de simples recettes. Les participants penchaient plutôt pour le maintien de l’aspect pluriculturel tout en préservant la spécificité de la région socioculturelle de l’Entlebuch. C’est en fait un challenge pour cette réserve de biosphère qui doit concilier ces intérêts parfois divergents, et faire face à certains lobbys très influents.

L’Entlebuch est à un tournant. Sa population a plus ou moins pris conscience que les retombées économiques de la réserve de biosphère sont tr oitement liées avec la gestion et le maintien de ses valeurs naturelles et paysagères.

La reconnaissance de la réserve de biosphère par l’UNESCO n’est pas un achèvement en soit, elle engage plutôt tout l’Entlebuch à un développement durable de son territoire. La population est ainsi associée au processus. Une meilleure connaissance de la dynamique de ces valeurs grâce à la recherche devrait aider à concrétiser les diverses mesures à entreprendre.